Promotions Toutes les promos

Paiement sécurisé

Un peu d'Histoire

 

 

Le casque de guerre moderne est né d'une évidence !!!!!!!

Quand en 1914, les armées s'enterrent, c'est bien debout dans les tranchées que la partie du corps la plus exposée est la tête.

 

L'idée de développer un casque de protection fait son chemin, dans chaque armée belligérante. Les français sont les premiers à industrialiser la production d'un casque adapté à la guerre des tranchées ; c'est le casque ADRIAN modèle 1915. (PHOTO Adrian N°1 et N°2)

 

Suivi par les anglais avec le fameux « Plat à barbe », qui offre une protection accrue contre les projectiles arrivant d'en haut.

Les allemands sont les derniers à adopter un casque d'acier ; le modèle 1916 ; mais celui-ci est une réussite, puisque sa forme est toujours d'actualité dans les armées de l'OTAN du 21ème siècle !!!!!!!

 

Avec la Seconde Guerre Mondiale, les principaux acteurs reprennent, améliorent et simplifient la fabrication de leurs modèles d'origine. Le français modèle 1915 devient modèle 1926 ; l'anglais MKI passe au MKII et l'allemand adopte une forme quasi finale avec le modèle 1935.

 

Mais pour tout ces casques, un problème demeure ! Les soldats n'ont pas tous la même taille de tête !!! Les casques sont donc fabriqués en plusieurs tailles de coiffe et/ou de coque. Ce qui complique la gestion des stocks de l'intendance militaire.

 

L'entrée en guerre des Etats-Unis va révolutionner cette notion. Les américains vont étudier et développer un casque à taille unique mais avec une coiffe réglable et adaptable à toutes les têtes !!! Le casque est un assemblage d'une coiffe réglable de type RIDDELL montée dans une coque légère en matériaux composite et d'une coque en acier. Le Casque US M-1. (Photo)

 

Depuis l'histoire du casque de guerre a continué son évolution. Chaque pays tente d'améliorer la forme et les matériaux de composition. Aujourd'hui, le kevlar remplace l'acier. Mais le système de coiffe de type RIDDELL demeure !!!

 

Le but est toujours le même : offrir une protection optimum à celui qui le coiffe, car en temps de guerre, une blessure à la tête peut s'avérer mortel  à plus de 80% !


En savoir plus
Accepter